L’éducation en temps d’urgence

English version here / / Versión española

Chères et chers collègues,

La fermeture brutale des écoles et institutions éducatives dans la plupart des pays d’Europe ces dernières semaines, accompagnée d’une injonction générale à maintenir la “continuité pédagogique”, a plongé les enseignants, parents, enfants et jeunes, dans une situation historique inédite. En tant qu’éducateurs, elle nous interpelle à plusieurs niveaux.

D’une part, au plan éducatif. La situation a forcé les enseignants à s’adapter et à innover dans l’urgence pour continuer à assurer leur mission d’éducation à distance. Qu’avons-nous, dans cette période, privilégié et cherché à conserver du lien pédagogique et de nos objectifs de développement des connaissances ? A quoi avons-nous renoncé ? Que ne pouvons-nous pas faire à distance que nous pouvons faire habituellement ? Que pouvons-nous faire à distance que nous ne pouvions pas faire habituellement ? Quelles sont les ressources que nous avons mobilisées ? Quelles sont les solutions créatives que nous avons imaginées et mises sur pied ? Qu’avons-nous appris dans ce processus ? Ce site, SILEX lab, se veut d’abord un moyen de partager, rassembler, discuter ensemble ces initiatives diverses. Pour que ce que chacun a fait ne soit pas perdu, mais puisse servir à tous, ou resservir, si la situation devait durer ou se reproduire – ce que personne ne peut prévoir actuellement. Mais aussi, pour mesurer, de façon critique, les limites et les manques. Car la situation a révélé, en les supprimant partiellement, combien les processus éducatifs dépendent d’espaces, matériels et sociaux, appropriés à leur réalisation, qui pourraient peut-être en temps ordinaire faire mieux l’objet de nos soins collectifs. Elle a aussi révélé, pour nombre d’entre nous, le manque de moyens, d’infrastructures et de soutien institutionnel dans cette transition numérique forcée, et l’ambiguïté des discours et des choix politiques la concernant. Silex cherche à rassembler sous forme de courts textes ou vidéos nos réflexions et créations à tous en ce domaine. Ceci dans toutes nos langues, et avec une conception de l’éducation qui rassemble dans une même réflexion enseignants à écoles, professeurs de musique et de sport, éducateurs dans les centres culturels et sociaux, enseignants et professeurs dans les écoles professionnelles et universités…

La situation nous interpelle en effet aussi politiquement, et ce point mérite partage d’informations, échanges et discussions critiques au plan national comme au plan international. La disparition brutale de l’école comme lieu de rassemblement souligne crûment les rôles divers et contrastés que joue l’école dans la société. Son rôle essentiel de socialisation, qui permet aux enfants et aux adolescents d’apprendre ensemble, de se construire ensemble comme membres actifs d’une société, a été largement négligé dans les premiers temps du confinement. Alors que des mesures de soutien à l’économie ont été annoncées partout en Europe, nous relevons le manque criant de mesures de soutien à l’éducation, confrontée à des enjeux majeurs de digitalisation forcée, et le recours général aux ressources propres des enseignants en ce domaine. Nous relevons aussi, pour ce qui concerne les pays que nous connaissons un peu, la France et la Suisse, la place limitée des enjeux éducatifs dans les réflexions politiques de réponse à la crise. Tirant parti de notre transnationalisme scientifique, ou pour le dire plus concrètement, de l’existence d’une communauté internationale forte d’éducateurs habitués de longue date à collaborer au delà des frontières, dans deux sociétés savantes précieuses pour nous, EARLI et EAPRIL, nous cherchons à penser la place affichée de ces enjeux éducatifs dans chacun de nos pays. Comment ont-il été traités dans les premiers temps de la crise ? Comment leur traitement évolue-t-il ? Quelles sont les thématiques qui émergent partout en Europe ou sont spécifiques dans certains pays ? Quels sont les débats, les argumentaires, mobilisés autour de l’école en temps de covid-19, de sa fermeture à sa réouverture ? Ce travail s’appuie en particulier sur des revues de presse et synthèses nationales, afin que nous puissions mieux comprendre, suivre et discuter ce qui se passe dans chacun de nos pays.

Nous faisons pour conclure un constat – la période suscite toutes sortes d’initiatives et de réflexions fécondes des gens en première ligne sur ces questions, qui sont bien en décalage avec ce qui se discute (ou pas) sur la scène politique, sur laquelle les enjeux éducatifs sont passés largement au deuxième (ou troisième…) plan face aux enjeux sanitaires et économiques. SILEX lab vise donc à vivifier, d’abord entre nous, les réflexions sur l’éducation en temps de covid-19, afin à terme d’améliorer leur visibilité médiatique et politique et d’en tirer les leçons, maintenant et après.

Nous faisons donc appel à vous, chères et chers collègues. Nous avons besoin pour cette plate-forme de coordinatrices/coordinateurs nationaux. Le rôle implique entre autres : (a) d’inviter des enseignants, éducateurs, parents, élèves, étudiants,  à présenter leurs réflexions sur le sujet (sous forme de textes ou vidéos), et de modérer/animer les discussions qu’elles suscitent ; (b) de valider les inscriptions dans notre futur forum de discussion des contributeurs nationaux (le forum sera sur inscription uniquement mais visible publiquement) ;  (c) enfin, de rassembler et commenter une revue de presse nationale dans le but de construire cette connaissance élargie de la façon dont ces questions sont abordées et évoluent en Europe. Le site n’est pas limité aux bonnes idées européennes, toutefois, comme il s’appuie sur nos communautés respectives, EARLI et EAPRIL, il rassemble en premier lieu des contributions européennes (au sens large).

Dites-nous ce que vous en pensez.

Au plaisir d’échanger bientôt avec vous,

Ilona, Marcelo & Laure

  • Ilona Laakkonen, JAMK University of Applied Sciences, University of Jyväskylä, Finland
  • Marcelo Giglio, HEP Bejune, Switzerland
  • Laure Kloetzer, Institut de Psychologie et Education, Université de Neuchâtel, Switzerland

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *